Retour sur le salon Paris Healthcare Week – HIT 2018

 

Présent pendant trois jours, RESO a multiplié les rencontres. Des rendez-vous importants avec les membres, une réunion AGFA/RESO et des prises de contact pour définir le futur modèle économique de RESO. Nous remercions AGFA de nous avoir accueillis sur leur stand, pendant toute la durée du salon.

Un nouveau membre nous a rejoint à la suite de la présentation de RESO sur le stand AGFA : le centre médicale de la RATP utilisateur d’Orbis depuis 2014. Bienvenue à eux ! Nous sommes heureux de les compter parmi nos membres !

Bilan du salon HIT

  • 3 jours
  • 6 rendez-vous importants
    • Réunion du GT Urgences
    • Réunion des RG
    • RDV avec les représentants de SRD
    • RDV avec SynergiH
    • RDV avec Centre Médical de la RATP.
    • RDV AGFA/RESO
  • 1 nouvel adhérent : Centre Médicale de la RATP utilisateur ORBIS

 

Rencontre AGFA/RESO au salon Paris Healthcare Week

 

Mardi 29 mai 2018 – Salon HIT – Paris Healthcare Week – Un rendez-vous d’une heure a été organisé entre Thierry LUGBULL, Président du RESO et Emmanuel MOUGEOTTE, Directeur Général France AGFA Healthcare. Ils étaient accompagnés d’Aissa KHELIFA, Directeur Commercial & Marketing d’AGFA, Christophe VINCENT-CASSY, Vice-Président de RESO, Francis BREUILLE, Directeur exécutif de RESO et Claire LAUNEY, Coordinatrice de RESO.

 

 

La discussion était axée sur les nouvelles évolutions soumises à licence et le modèle économique de RESO avec l’élargissement futur de l’association.

Les évolutions soumises à licences

RESO a exprimé le mécontentement des utilisateurs après la réception de devis pour des évolutions soumises à licences. Pour les établissements, il ressort que ces évolutions font partie du contrat de maintenance, d’autant que certaines sont des demandes d’évolutions formulées par RESO et pour certaines des correctifs de régressions.

Nous avons demandé des explications à AGFA et tenter de comprendre ce qui était retenu dans le contrat de maintenance établie entre les CH et AGFA. Nous retenons :

  • Les corrections d’anomalies
  • Les évolutions réglementaires
  • Les améliorations de produit

Ce dernier point va être défini par AGFA.

Concernant les devis reçus par certains établissements sur des fonctions ORBIS MEDICATION NG , Emmanuel MOUGEOTTE va demander plus de précision à ces équipes et revient vers RESO.

Elargissement de RESO

RESO s’interroge sur l’intérêt d’un élargissement de l’association des utilisateurs ORBIS à l’ensemble des produits AGFA. RESO y voit un intérêt commun de gagner en autonomie financière et pour AGFA d’avoir un interlocuteur unique pour ces produits distribués en France.

Une rencontre avec les représentants AGFA du logiciel SRD et du Club utilisateurs SynergiH, ont été faites en amont pour commencer à mesurer la faisabilité de ce projet et trouver un nouveau modèle économique.

Emmanuel MOUGEOTTE, Directeur Général AGFA FRANCE est favorable à ce projet qui comprendrait plusieurs logiciels distribués en France : HYPMEDIA, HEXAGONE, SRD.

Cette proposition sera soumise à l’ensemble des membres RESO lors de la prochaine assemblée générale en septembre 2018. Si le projet était retenu, les statuts devront être revus. Projet 2019, voire 2020.

Des RG en visite au salon HIT, répondent présents pour RESO

Un point sur l’animation des groupes de travail – Chacun des responsables de groupe a présenté les avancées et les difficultés de son groupe de travail.

Présents sur le salon, les RG en ont profité pour se réunir et faire le point sur l’animation des groupes de travail à l’APHP. Les retours ont été positifs, même si les RG aimeraient plus de réponses favorables de la part d’AGFA. Les GT Médicament Soins PNAT, DE autres… sont actifs et les résultats voient le jours dans certains groupes de travail (GT).

La « formulothèque » du Dr BALOUET prend forme. Nous attendons le retour du service juridique d’AGFA. La prochaine étape sera son écriture en termes juridiques. Nous espérons une mise en ligne sur l’extranet en 2019.

Le module PNAT sera bientôt arrivé à maturité et intéressant pour les établissements, selon les membres présents. La RG, Sylvie L’HOSTIS envoie une demande à la APHP et aux CHU membres des représentants pour s’investir dans le groupe. Il ne faudrait pas trop restreindre le périmètre d’utilisation du logiciel. Les grandes structures doivent exprimer leurs besoins et leurs attentes.

Le module Urgences voit 40 demandes d’évolutions acceptées par AGFA. Mais des difficultés se font sentir sur l’uniformisation des versions et des problèmes de programmation sont toujours très présents.

Globalement, il ressort de nombreux points positifs de cette réunion instructive et les RG demandent à RESO les points suivants :

Des doublons de DE sont courants. Rappeler aux créateurs de la demande de bien vérifié que leur DE n’existe pas déjà !

  • Une fois la DE soumise à AGFA, leur fixer un délai d’analyse d’une demande (à voir à la prochaine AG)
  • Des améliorations de l’outil DEPROJ à la demande des RG seront développées d’ici fin juin (en particulier pour Liker une demande)
  • Le guide d’utilisation DeProj du GT SOINS va être généralisé à tous les groupes de travail
  • A la création d’une DE, rappeler aux créateur de la demande que le statut « URGENT » ne doit pas être choisi. Ce statut est précisé par le groupe de travail concerné.
  • Il est nécessaire d’organiser des mini formations à DEPROJ et Extranet en Webex

Si les anciens groupes fonctionnent bien, les jeunes GT ressentent encore des difficultés à investir les membres dans leurs projets. On recherche des responsables de groupe et membres actifs pour les renforcer.

 

Les deux comptes rendus sont téléchargeables sur l’extranet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.