Comme annoncé à notre dernière AG, AGFA et RESO travaillent actuellement sur la mise en place d’une procédure de tests des nouvelles versions ORBIS via le groupe de travail « Site Pilotes » avec Arnaud LOMBARDO comme interlocuteur coté AGFA. L’objectif est de définir les modalités du recettage des nouvelles versions ORBIS:

  •  Industrialiser et procédurer le processus de pilotage
  • Partager le pilotage à plusieurs sites pour être plus efficace et gagner en qualité
  • Respecter le planning AGFA
  • S’assurer que tous les modules sont recettés (par un ou plusieurs sites)
  • Pilotage = correction en temps réel par les équipes d’AGFA des anomalies constatées par les pilotes

Régine STEHLE du CHU de Toulouse participe à ce groupe de travail avec Celine FABRE. Elle nous livre son retour sur ce groupe en répondant à quelques questions.

1 / Comment se passe actuellement les réunions du groupe de travail ? Comment va s’organiser le groupe?

Régine STEHLE : Le groupe Pilotage a été constitué avec les établissements de St Quentin, Nice, Saint-Lô, Montargis et Toulouse.

Nous nous sommes portées volontaire, avec les équipes de Saint-Lô et Montargis, pour réaliser le pilotage de la version 8.4.32, dont le travail commence début mai. Une première réunion de cadrage a permis de réaliser une cartographie des modules présents dans chacun de nos établissements et de se répartir les différents modules à piloter. Certains modules, seront pilotés conjointement (la bureautique et le médicament). Nous faisons en en sorte que les modules soient tester deux fois pour cibler les erreurs et les bugs caché dans ces versions.

Dans un premier temps, nous allons partager nos cahiers de recette pour avoir une base commune. Nous voulons à terme, construire des cahiers standardisés qui correspondront à l’utilisation la plus complète du logiciel, dépassant notre propre usage.

2/ Vous vous êtes toute suite portées volontaires (CHU  de Toulouse) pour ce groupe de travail. Quel est l’intérêt pour votre établissement de faire partie des sites pilotes? Quelles sont vos attentes pour ce groupe de travail ?

Régine STEHLE : L’intérêt pour nous de participer à ce groupe pilote est multiple :

  • Partager la charge travail avec un autre établissement, tout en ayant confiance en la conduite des tests des modules.
  • Disposer des versions en avance de phase et ainsi pouvoir avoir de la visibilité sur nos futurs projets qui sont parfois conditionnés par des évolutions. En 8.4.32, nous attendons beaucoup du nouveau mode de prescription des perfusions notamment pour permettre les prescriptions en pédiatrie nécessaires au déploiement de l’hôpital des enfants.
  • Gagner en efficience en évitant les redondances de tests, consommatrice de ressources tant pour les établissements pilotes que pour l’éditeur.
  • S’enrichir : nous travaillons main dans la main avec un autre établissement et avec l’éditeur. Nous partageons nos pratiques et pouvons faire entendre nos besoins.

3/ Quelle organisation est retenue pour la 8.4.32 et la 8.4.33 ?

Régine STEHLE : La première étape a été de définir des outils. Comme exposé dans la première question, nous avons établi une cartographie de nos modules et sommes dans la constitution de cahiers de recettage communs, qui se créeront dans le temps. Un groupe DEPROJ a été mis en place pour échanger et assurer le suivi du groupe.  AGFA de son coté, étudie la possibilité d’utiliser « ServiceNow » pour le suivi des tickets, en créant un compte RESO utilisé conjointement par les différents CH.

Nous partons sur une réunion hebdomadaire, dont la première aura lieu le 3 mai. Saint-Lô et Toulouse seront présents pour organiser le pilotage la 8.4.32. Le travail sera partagé avec AGFA.

Le pilotage de la version 8.4.32 permettra de valider cette organisation et d’apporter des évolutions nécessaires ainsi que la construction des outils pour mener à terme la conduite des tests. Nous allons poser les bases du groupe pour le pilotage des versions futures.

4 / Êtes-vous confiantes dans l’avenir de ce groupe ? Pensez-vous que ce groupe va s’élargir avec le temps ?

Régine STEHLE : Le besoin de ce groupe de travail se faisait sentir. La multiplication des modules rend la charge très lourde pour un seul établissement. Si cette organisation fonctionne bien pour la version 8.4.32, il sera difficile de faire marche arrière et de laisser la charge complète d’une version à un établissement seul (hors-AP-HP).

Dans un avenir proche, ce groupe permettra aux différents établissements de piloter un périmètre moindre. Ce qui favorisera l’émergence de nouveaux établissements-pilotes. A terme, il serait bien que le groupe s’élargisse pour enrichir encore les cahiers de recette et répartir la charge de travail.

Merci à Régine STEHLE pour le temps consacré à cette interview.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.